Et on le nomma ”Renard”

Au XIIIème siècle, un recueil de fables animalières rencontre un énorme succès. Il met en scène un goupil malicieux qui se nomme ”Renart”. Ce héros marque tellement les esprits que renard devient le nom commun de l’espèce, en remplacement du mot ”goupil”.

Depuis Le Roman de Renart où le héros trompe les naïfs, déjoue les pièges que lui tendent les villageois, fait des farces à son ennemi le loup, le renard jouit d’une réputation d’animal rusé et intelligent, confirmée par son tempérament et son mode de vie. En effet, le renard roux, le plus grand des renards, a colonisé tous les continents : on le rencontre aussi bien en Europe qu’en Asie, Amérique, Afrique du Nord et Australie. Car ce petit malin est capable de prospérer dans des milieux très différents : plaines, montagnes, forêts, campagnes, marais et même faubourgs des villes où il réussit à vivre et à se reproduire.

Renard Roux

Le renard a un corps allongé avec des membres relativement courts par rapport à sa taille. Il possède un crâne étroit et long avec un museau fin se terminant par une truffe noire. L’aspect du mâle et de la femelle diffère peu et il est difficile de les distinguer. La femelle est légèrement plus petite et plus légère. Elle a pareillement un crâne plus petit que celui du mâle et comporte des dents plus grosses. La fourrure du renard est est dense, soyeuse, douce et relativement longue, notamment en hiver. Elle lui permet de résister à des températures très basses, jusqu’à -13°C. Elle est très longue, dense et duveteuse chez les renards du nord mais plus courte, clairsemée et grossière chez les renards vivant plus au sud. Les renards vivant en altitude ont également un pelage plus long.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *